Chargement Évènements

« All Events

  • Cet évènement est passé

 

MACY GRAY
Samedi 16 Avril – 21H15 – Scène ANFA – 350 DHS
Jazzablanca accueille cette année et pour la première fois au Maroc Macy Gray. La chanteuse américaine d’RNB Soul se produira à l’hippodrome d’Anfa le 16 Avril prochain. Auteur compositeur, Macy Gray se fait connaitre à travers son premier album, « On How Life Is » paru en 1999. En 2001, la chanteuse est récompensée d’un Grammy Award pour la « meilleure performance vocale pop » pour son titre I Try. Deux albums, un best-of et un live plus tard, elle revient en force en 2007 avec son 6ème opus, « Big », considéré comme un album de come-back, sur lequel elle collabore avec des stars de la pop et du jazz comme Justin Timberlake, Fergie ou Natalie Cole. Sa voix à la fois cassée et puissante, où l’on retrouve l’influence de Billie Holiday, la propulse parmi les divas de la soul contemporaine.
RICHARD BONA
Dimanche 17 Avril – 21H15 – Scène ANFA – 250 dhs
Le dimanche 17 avril, Jazzablanca présentera le bassiste virtuose camerounais le plus doué de sa génération : Richard Bona. Surnommé par ses fans« The African Sting », l’auteur-compositeur-interprète propose un élégant jazz-rock et des mélodies issues de son Cameroun natal. Avec un sens du groove puissant et un jeu torrentiel, d’une précision sans pareil, la musique de Bonaenthousiasme les publics du monde entier. Le bassiste virtuosea joué pour de grands noms tels que Didier Lockwood, Manu Dibango, Joe Zawinul, George Benson ou encore Pat Metheny. Aujourd’hui, il mène sa carrière solo avec succès et est considéré commeune star du jazz world.Son premier album « ScenesfromMy life » est sorti en 1999, où Bona marie subtilement couleurs jazz et rythmes ouest-africains. Après lesecond opus « Reverence » (2001), il entame une tournée mondiale au sein du groupe de Pat Metheny. Puis, il enregistre « Munia : the tale » (2003), « Tiki » (2006) et « The Ten Shades of Blues » (2009). Son dernier opus « Bonafied » sonne comme un savant mélange de sonorités dépouillées, traversées d’acoustique, de percussions, d’un soupçon de balafon, de délicieuses notes pianotées, de cordes puissantes de légèreté et d’un chant magnifique en langue Duala. Un album intimiste et authentique, porté par le brin de voix de ce ténor camerounais.

 

HINDI ZAHRA
Lundi 18 Avril – 21h15 – Scène ANFA – 200 dhs
Lundi 18 avril, c’est Hindi Zahra qui viendra présenter son dernier opus à Jazzablanca. Avec « Handmade », son premier album écoulé à plus de 135 000 exemplaires, dont 75 000 en France, la chanteuse marocaine a fait plus de 300 concerts dans le monde pendant deux ans et demi.

De retour en 2015 avec son second album « Homeland », Zahra livre quelque chose d’essentiel, d’élémentaire, comme un journal de bord qui raconte l’histoire de cette odyssée initiatique de deux ans et demi, pour trouver le chemin de sa musique. Entre Marrakech, Essaouira, Agadir, et ses voyages à Cuba, en Jordanie ou en Egypte, on reconnait du blues, de la soul et du rock, mais tous ont oublié leur noms, portés par sa voix puissante et envoutante et fondus dans le tempo capiteux qui donne le ton de l’album. Des chansons en français, en anglais et en berbère, des chansons d’aventurière qui, remontée des tréfonds, danse sur les flots et vogue sur les déserts. Il y a de la mélancolie dans les chansons d’Hindi Zahra, mais de l’extase dans sa voix, et des mélisses qui font le tour du monde en spirales. Une soul mondiale progressive, qui libère les corps et les coeurs en douceur, en profondeur.

DAR JAZZ
Lundi 18 Avril – 23h00 – Live Club – 100 dhs
Groupe de free jazz composé de Abdou Beckoury à la basse, Mustapha Tbihiri à la batterie, Abdou Kaissouni à la guitare, Zouheir Benjelloun au piano, et de Ugo Giambi au saxophone, Dar Jazz se caractérise par son univers rythmique solide et ses influences métisées entre blues, modern jazz, afrobeats et racines musicales gnawa.

MELODY GARDOT
Mardi 19 Avril – 21h15 – Scène ANFA – 300 dhs
Mardi 19 avril, la scène Anfa accueillera une artiste qui avait ébloui le public du festival en 2013 : Melody Gardot. L’américaine à la voix de velours sera de retour cette année pour présenter son nouvel album « Currencyof Man ». A la façon d’un carnet de voyage empreint de la soul torride des années 60 et du groove de la funk 70’s, Melody Gardotraconte l’histoire des rencontres qui l’ont marquée et qui ramènentà l’urgence de vivre « ici et maintenant ». Pour ce nouvel opus, elle retrouve Larry Klein, producteur multi-récompensé aux Grammys pour les albums de Joni Mitchell et Herbie Hancock, avec qui elle avait produit son deuxième LP à succès « My one and OnlyThrill » (2009). Avec « Currency of Man », témoin de son évolution, Melody Gardot offrira un concert intimiste et surtout magnétique.

FUNKY TOUCH
Mardi 19 Avril – 23h00 – Live Club – 100 dhs
Faty.S a été bercée par la soul, le Jazz et la musique folk depuis toujours. Après sa participation à l’émission de Studio 2M en 2006 , elle a été appelée pour le même programme en tant que choriste pendant 2 saisons (2008 et 2009). Elle intègre la troupe de la comédie musicale « Piaf Toujours », spectacle Hommage à la Grande Edith Piaf qui eu un vif succès au Maroc (avec une tournée sur les principales villes).  En 2011, afin de travailler sa voix et sa présence scénique, elle intègre l’Académie des Arts Urbains ou elle a pu acquérir des aptitudes techniques en chant et scène. 2015 marque un tournant dans sa carrière, grâce à sa participation au Sankofa Soul Contest, premier tremplin de Soul Music en France, où elle atteint la finale.  Elle travaille actuellement sur un EP soul et jazz oriental tout en continuant à se produire entre le Maroc et la France.

GORAN BREGOVIC
Mercredi 20 avril – 21H15 – Scène ANFA – 250 dhs
Le mercredi 20 avril, Goran Bregovic déposera ses valises et celles de son orchestre à Jazzablanca. Musicien issu de l’ancienne Yougoslavie, Goran Bregovic est un des plus grands compositeurs européens. Ce génie musical viendra livrer une performance généreuse et festive sur un mélange de musique tzigane et sonorités du monde. Connu pour son travaille métissé, il collabore aussi bien avec Cesaria Evora qu’Iggy Pop, et signe les bandes originales pour les films d’Emir Kusturica.  Son « orchestre des mariages et des enterrements » est composé d’une fanfare gitane, de polyphonies bulgares, de percussions traditionnelles, d’une guitare électrique et des choeurs de l’église orthodoxe ; un joyeux ensemble qui rend sa signature unique. Sa musique, venue de la frontière terrible où les trois religions ont vécu ensemble et se sont fait la guerre, offre finalement une catharsis nécessaire. Une musique qui parle à l’âme et que le corps accueille avec une furieuse envie de danser !

MALCA
Mercredi 20 Avril – 23h00 – Live Club – 100 dhs
Malca est un artiste marocain qui vit entre Paris et Casablanca. Il fait parler dans sa musique tous les contrastes de la métropole africaine qui l’a vu grandir. Son premier EP, paru en septembre 2015, distille une pop élégante aux accents R&B teintée d’influences 90’s et de pop culture, comme un banquet où Blood Orange, Frank Ocean et Madonna seraient les invités d’honneur. She gets too high, premier clip de l’EP, construit avec ironie sur des images de Aziz El Berkani, compte plus de 60 000 vues sur Youtube et lui a valu de figurer parmi le top 10 des tubes de l’été des Inrocks.

 

JAMIE CULLUM
Jeudi 21 Avril – 21h15 – Scène ANFA – 350 dhs
Avec deux Grammy, deux Golden Globes, et une série d’autres nominations et récompenses, Jamie Cullum est le jazzman britannique le plus célèbre de sa génération, avec à son actif plus de 10 millions de ventes d’albums dans le monde entier. A peine sorti avec les honneurs de la Reading University d’Oxford, Jamie Cullum réalise son plus grand succès commercial avec son premier opus « Pointless Nostalgic».  C’est à travers le jazz que Jamie s’est fait connaître avec son deuxième EP « Twentysomething » paru en 2003, qui lui vaudra un disque de platine et le titre d’artiste de jazz le plus vendu de l’histoire. Sa connaissance et son amour de tous les genres musicaux, de Miles Davis à Tom Waits, le propulsent sur la scène mondiale. Artiste pluridisciplinaire et versatile, Jamie Cullum a imposé son interprétation unique du jazz, mêlé de pop et de rock, de Seoul à Sao Paulo, en passant par le Mont Fuji, Glastonbury, Hambourg ou encore Hollywood où il a collaboré avec Clint Eastwood pour la bande originale de « Gran Torino ». Cullum s’était déjà fait remarqué au cinéma en signant la musique de « Bridget Jones : l’âge de raison » avec le single « Everlasting love ». Depuis avril 2010, il présente son émission de jazz tous les mardis en prime time sur BBC Radio 2, émission pour laquelle il a remporté deux New York Radio Awards et le prestigieux Gold Sony Radio Award en Grande-Bretagne. En 2014, il sort son huitième album, « Interlude ».
GOLDEN HANDS
Jeudi 21 Avril – 23h00 – Live Club – 100 dhs
Golden Hands voit le jour en 1969. Très vite, les rockeurs se font connaître un peu partout dans le pays grâce au tube « L’ange et ses vampires ». S’en suivra une carrière internationale. Dans les années 70, le groupe joue notamment au Golf Drouot à Paris (alors surnommé le temple du rock) où se produisent Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc. En 2016, le groupe fait son grand come back à l’occasion de la 11ème édition de Jazzablanca.
N3RDISTAN
Vendredi 22 Avril – 18h30 – Scène BMCI – Gratuit
Véritable phénomène de ces dernières années, ce groupe ovni de la scène musicale locale porté par le jeune Walid Benselim secouera la place des Nations Unies avec sa voix puissante, la poésie de ses textes et sa diction engagée. Les textes en arabe classique, parfois empruntés et d’autres fois composés, sont accompagnés d’instruments venus d’ailleurs. Leur musique puise à la fois dans le rap énervé des années 90, dans l’électro, le rock, et parfois même tire vers le métal et le dubstep, porté par le flow impeccable de Widad qui tient également les platines.

ORANGE BLOSSOM
Vendredi 22 Avril – 21H00 – Scène BMCI – Gratuit
Ce groupe venu tout droit de Nantes revient avec un album exceptionnel, profond et fascinant. Un album où les chansons s’étendent et s’élèvent dans des tourbillons électriques, avec le plaisir comme seule ligne directrice. Porté par Hend Ahmed, la nouvelle voix du groupe, leur projet est plusvibrionnant, plus viscéral. Ensemble ils présentent un nouvel album précieux, novateur, « Under the Shades of Violets », pour aller là où personne ne va, en éclaireur, aux quatre coins des musiques du monde, de l’Occident à l’Orient, du Mexique, au Brésil, et faire un disque mondial où les talents se retrouvent en regardant loin devant, sous l’égide d’un architecte, Carlos ROBLES, et de son comparse, PJ CHABOT.

GOLDEN HANDS
Samedi 23 Avril – 18h30 – Scène BMCI – Gratuit
Golden Hands voit le jour en 1969. Très vite, les rockeurs se font connaître un peu partout dans le pays grâce au tube « L’ange et ses vampires ». S’en suivra une carrière internationale. Dans les années 70, le groupe joue notamment au Golf Drouot à Paris (alors surnommé le temple du rock) où se produisent Johnny Hallyday, Eddy Mitchell et Jacques Dutronc. En 2016, le groupe fait son grand come back à l’occasion de la 11ème édition de Jazzablanca.
HOBA HOBA SPIRIT
Samedi 23 Avril – 21H00 – Scène BMCI – Gratuit
Se définissant comme un groupe de hayha Music, Hoba Hoba Spirit est précurseur dans la fusion afro, gnaoua et reggae. Leurs textes en arabe dialectal, français et anglais sont les cris de toute une génération et de véritables pieds de nez aux contradictions de la société marocaine. Porte-voix tout désigné d’une jeunesse en pleine crise identitaire, les performances d’Hoba Hoba spirit sont de véritables catharsis de groupe où les refrains sont scandés à tue-tête et les corps se lâchent au rythme de cette énergie urbaine.
AFRICA UNITED
Dimanche 24 Avril – 18h30 – Scène BMCI – Gratuit
Le groupe Africe United qui a vu le jour en 2009 à l’initiative de Fahad Faisol est composé de 6 artistes venus de toutes les régions d’Afrique à l’image du nom du groupe. Cette diversité est au cur de la sensibilité du groupe puisqu’il mélange sonorités marocaines et africaines. Leurs textes en anglais, français, comorien, espagnol ou arabe, marque leur volonté de proposer une musique fédératrice qui, par delà les frontières, arrive à toucher le monde entier.
Découvrez la playlist du Jazzablanca 2016 : 

[modal_login_button size=btn-large align=rhl-left]

Lieu

Nom :
Hippodrome Casa Anfa
Adresse :
Casablanca, Morocco